lundi, 07 juillet 2008

Introduction

Depuis des années, Genève n'est plus un modèle, mais un contre-exemple. Les impôts, les loyers, les primes d'assurance-maladie, les prix, le taux de chômage et la dette publique sont parmi les plus élevés de Suisse. Pour les entreprises comme pour les organisations internationales, Genève est désormais une destination parmi d'autres.

La constitution genevoise actuelle, qui a fait l'objet de bricolages les plus divers depuis son adoption en 1847, est à l'image de cet état de fait. Nos institutions ne sont plus en mesure de répondre aux défis du XXIème siècle.

Genève mérite mieux !

L'Assemblée constituante, c'est la chance inespérée de lever enfin les entraves à la liberté d’entreprendre à Genève et d’offrir à notre canton un cadre lui permettant d'exploiter durablement son énorme potentiel.

C'est pour cette raison que je suis candidat à l'élection de l'Assemblée constituante du 19 octobre 2008.