vendredi, 15 août 2008

Instituer des députés-suppléants

Le système politique suisse se distingue par la prédominance et l’importance de la milice : contrairement à d’autres Etats européens, être député n’est pas un emploi rémunéré comme tel, mais un mandat civique à temps partiel.

Depuis plusieurs années, les dossiers gagnent en complexité. L’étude et la discussion des enjeux politiques nécessite de plus en plus de temps. Concilier un mandat politique avec un emploi et une vie de famille devient donc très difficile : il est quasiment impossible pour un élu de siéger à toutes les séances plénières et à toutes les séances des commissions parlementaires.

Dans un souci d’efficacité, et afin d’assurer une légitimité aussi grande que possible aux décisions du parlement genevois, en assurant la présence d’un nombre aussi élevé que possible de députés, il s’impose dès lors de renforcer le Grand Conseil par la désignation de suppléants.

L’Assemblée constituante, qui aura notamment pour tâche de repenser nos institutions, pourrait consacrer cette nouvelle fonction de « député-suppléant » dans la nouvelle constitution genevoise.

Plus précisément, elle pourrait prévoir que, pour chaque groupe représenté au Grand Conseil, il y aurait autant de députés-suppléants que de députés élus. Afin d’assurer également une légitimé démocratique à ces députés-suppléants, il conviendrait alors de les nommer parmi les « viennent-ensuite », c’est-à-dire les personnes figurant sur une liste de candidats au Grand Conseil qui n’ont pas réuni suffisamment de suffrages pour obtenir un siège.

Ainsi, tout en remplaçant les députés lors des séances auxquelles ceux-ci sont empêchés d’assister, ce qui améliorera le fonctionnement du Grand Conseil, ces députés-suppléants se formeraient à la vie parlementaire, ce qui assurera durablement une relève politique.

Commentaires

Les dpeutes on deja de la peine a s'entendre pour faire avancer le Titanic genevois, y ajouter 100 farfelus de plus conduirait directement le paquebot "Geneve" dans les icebergs des frimas politiques et le risque de le voir couler a pic seraient accrus.

Decidement les radis sont en cales seche au plan des idees!

Ne faut-il pas plutot prevoir un groupe d'assistants parlementaires intergroupes est specialises choisis parmi des etudiants ou de jeunes en cours de formation professionnelles.

Cela nous epargenra les vieux chevaux de retour et les stars de partis qui peinent a quitter la scene en bloquant la progression des forces jeunes.

Voila une solution qui est nettement plus radicale au plan des effets!

Une chose est desormais certaine, la Constituante aura beaucoup de pain sur le planche et sur ce point vous avez raison!

Écrit par : jules | vendredi, 15 août 2008

A Bruxelles ou à Washington, les sénateurs/députés sont entourés par de jeunes staffers qui leur "mâchent" le travail et préparant les dossiers (documentation, argumentation,...). Le problème est qui va devoir payer ses aides ? Les partis politiques, les privés, les entreprises, l'Etat ?

Écrit par : demain | samedi, 16 août 2008

Bonjour Monsieur Alder,

Je partage votre point de vue sur les carences du système mais je me pose la question s'il ne faut pas envisager la professionnalisation partielle ou totale du Grand conseil. Si effectivement les coûts de fonctionnement augmenteraient, on y gagnerai en revanche en efficacité. Les grandes décisions et lois d'applications pourrais êtres prises plus rapidement donc gain de temps. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter mon blog http://tornare-constituante.blog.tdg.ch

Meilleures salutations
Guy TORNARE candidat PDC à la Constituante

Écrit par : Guy TORNARE | lundi, 18 août 2008

Bonjour Monsieur Alder,

Je partage votre point de vue sur les carences du système mais je me pose la question s'il ne faut pas envisager la professionnalisation partielle ou totale du Grand conseil. Si effectivement les coûts de fonctionnement augmenteraient, on y gagnerai en revanche en efficacité. Les grandes décisions et les lois d'application pourraient êtres prises plus rapidement, donc gain de temps. pour en savoir plus, je vous invite à consulter mon blog:
http://tornare-constituante.blog.tdg.ch

Meilleures salutations
Guy TORNARE, candidat PDC à la constituante

Écrit par : Guy TORNARE | lundi, 18 août 2008

Les commentaires sont fermés.