mardi, 06 novembre 2018

Inutile, dangereuse et irresponsable : l’initiative « pour l’autodétermination », c’est clairement NON le 25 novembre prochain !

Article écrit avec Joëlle FISS, analyste en droits de l’Homme, paru dans l'édition d'octobre 2018 du Nouveau Genevois

L’initiative « Le droit suisse au lieu de juges étrangers », dite « pour l’autodétermination », propose de placer la Constitution fédérale au-dessus du droit international dans la hiérarchie des normes de notre pays. Cette initiative est aussi inutile, que dangereuse et irresponsable.

Conformément à la Constitution fédérale, le Conseil fédéral signe et ratifie les traités internationaux, lesquels sont soumis pour approbation à l’Assemblée fédérale. Les plus importantes de ces conventions sont d’ailleurs soumises au référendum.

C’est donc souverainement et démocratiquement que la Suisse décide des accords qu’elle entend conclure avec les autres pays. La conclusion d’un traité ne peut jamais lui être imposée par l’étranger. Si notre pays considère qu’une convention ne lui est plus favorable, il peut le dénoncer ou le renégocier.

En d’autres termes, l’initiative « pour l’autodétermination » brille tout d’abord par son inutilité.

La conclusion d’un accord international repose sur une analyse préalable des opportunités et des risques, d’une part, sur des négociations avec les autres pays contractants, d’autre part.

Or, ne l’oublions pas, l’une des principales forces de la Suisse n’est autre que sa stabilité institutionnelle et la confiance qu’elle inspire aux autres Etats. Adopter un mécanisme qui aurait pour effet de ne plus garantir que la parole donnée sur la scène internationale soit honorée sur le plan national aurait pour effet d’anéantir notre crédibilité et notre capacité à tenir nos engagements. La solidité juridique de la Suisse en serait affaiblie, ce qui découragerait les investisseurs et porterait gravement atteinte à nos intérêts politiques et économiques.

Pire, la liberté de manœuvre de nos négociateurs s’en retrouverait affaiblie, puisque leurs interlocuteurs demanderaient forcément à la Suisse de fournir des garanties ou des gages supplémentaires afin de s’assurer que les accords conclus avec notre pays seront effectivement respectés.

En d’autres termes, l’initiative « pour l’autodétermination » constitue un danger considérable pour le fonctionnement de nos institutions et pour la vitalité de notre économie.

Enfin, nous sommes une nouvelle fois en présence d’une belle démonstration de cette attitude lamentable qui consiste à fustiger tout ce que les Etats européens entreprennent depuis le lendemain de la Seconde Guerre Mondiale pour faire de l’Europe un havre de paix et de stabilité.

De nouveau, on mélange l’Union européenne (UE), dont la Suisse ne fait pas partie, et le Conseil de l’Europe, organisation internationale dont la pièce maîtresse est la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH) et dont notre pays est membre depuis 1963.

L’initiative « pour l’autodétermination », qui évoque des « juges étrangers » dans son titre tendancieux sans même en faire état dans le texte constitutionnel proposé, a notamment en ligne de mire la Cour européenne des droits de l’Homme, composée d’un juge par État membre.
Or, il ne s’agit pas de « juges étrangers », mais bien de juges internationaux élus par une assemblée composée de parlementaires nationaux issus des pays membres du Conseil de l’Europe. De surcroît, la Suisse est le seul Etat partie à la CEDH qui compte deux juges à Strasbourg ! En effet, le Lichtenstein est également représenté par un juge suisse.

La Suisse n’est désavouée par la Cour européenne des droits de l’Homme que dans environ 1,6 % des affaires la concernant. Notre pays peut dès lors être considéré comme un modèle en matière de protection des droits fondamentaux, quand bien même on peut toujours faire mieux. N’oublions pas non plus qu’historiquement, les libertés fondamentales ont pour objectif de nous protéger des régimes totalitaires et des excès de l’Etat.

En d’autres termes, l’initiative « pour l’autodétermination » affaiblit les citoyens de notre pays en les privant d’une protection juridique qui a clairement fait ses preuves. En cela, cette initiative est parfaitement irresponsable.

Le 25 novembre 2018, nous vous invitons à voter et à faire voter NON à cette plaisanterie juridique qui a assez duré !

Commentaires

Désolé, mais je ne lis que de mantras. Vous ne démontrez rien de concret. Le seule truc que vous savez utiliser est la peur, c'est cousu de fil blanc. D'ailleurs, tous ceux qui comme vous se prêtent à cet exercice, utilisent cette même vieille corde usée. Qui ne se rappelle pas des menaces qui pèseraient sur la Suisse si elle n'adhérait pas à l'EEE. Sommes-nous morts?

De plus, lorsque vous écrivez que "La Suisse n’est désavouée par la Cour européenne des droits de l’Homme que dans environ 1,6 % des affaires la concernant. Notre pays peut dès lors être considéré comme un modèle en matière de protection des droits fondamentaux, quand bien même on peut toujours faire mieux.", vous démontrez que oui, nous n'avons pas réellement besoin de la CEDH. Pour le 1,6% des cas, il est peut-être possible de mettre en place quelque chose qui pourrait pallier au problème des juges véreux. Madame Herzog présente une pétition faite au niveau européen, mais rien n'empêcherait de le faire au niveau suisse.

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/10/28/mouvement-europeen-pour-la-justice-nouvelle-petition-tres-im-295171.html


D'autre part, le problème de la CEDH n'est pas qu'elle applique la loi, elle se permet de la lire, ce qui, me semble-t-il, n'est pas on rôle. Il y a toute une littérature à ce sujet et qui tend à montrer qu'aujourd'hui, les droits de l'homme sont utilisés contre le peuple.

Voici pourquoi, le 25 novembre 2018, en mon âme et conscience, je déposerai un OUI en faveur de l'initiative de l'UDC dans l'urne.

Écrit par : G. Vuilliomenet | mardi, 06 novembre 2018

Je crois que vous n'avez pas vraiment compris l'enjeu. Les Suisses pour d'excellentes raisons se sont toujours refusé à admettre une Cour constitutionnelle. Que chacun reste à sa place, les militaires en premier lieu. Mais les juges aussi. Ce n'est pas à eux de faire la loi, mais à l'appliquer. Et donc, s'ils créent une jurisprudence, que ce soit dans notre cadre juridique à nous.
Si tel n'est plus le cas, les conséquences à moyen terme feront de notre pays une sorte de protectorat de l'Europe. Et cette Europe, la plupart des peuples qui la composent cherchent à la fuir...
Faut-il vous expliquer pourquoi ?

Écrit par : Géo | mardi, 06 novembre 2018

Si nous avions écouté les socialos et les radicaux en 1992 nous serions, hélas, entrés dans l'EEE qui n'était que l'antichambre de l'UE ! L'UDC et Blocher nous ont ouvert les yeux. Felber et Delamuraz chialaient mais c'est le peuple qui à eu raison. Alors, pour le 25 novembre, il faut accepter sans aucune restriction cette initiative. Les opposants, toujours les mêmes partis qui veulent absolument nous faire entrer dans l'UE, commencent à nous les briser ! Autre suggestion, ceux qui veulent vraiment vivre dans ce conglomérat de pays en faillite peuvent immédiatement se tirer, personne ne les regrettera !

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | mardi, 06 novembre 2018

Pour faire suite à certains propos de Géo, la CEDH vient de créer un précédent.

Elle reconnaît le blasphème comme délit!Elle aurait fort bien pu contredire la décision des juges autrichiens, mais non.

https://www.youtube.com/watch?v=9JscZ0Ce1mk

Nous avons donc là la preuve que la CEDH ne nous protège pas forcément contre des lois anti-démocratiques. Le délit de blasphème fait partie des lois d'Allah, également appelées charia. Et là, cerise sur le gâteau, il y a un peu plus de 10 ans, elle avait été déclarée incompatible avec la liberté de croyance, la démocratie et la liberté d'expression.


Ne nous réjouissons pas trop vite ;-) La Suisse a aussi un article sur le délit de blasphème, il s'agit de l'article 261 du CPS:

Art. 261 Atteinte à la liberté de croyance et des cultes

Atteinte à la liberté de croyance et des cultes

Celui qui, publiquement et de façon vile, aura offensé ou bafoué les convictions d'autrui en matière de croyance, en particulier de croyance en Dieu, ou aura profané les objets de la vénération religieuse,

celui qui aura méchamment empêché de célébrer ou troublé ou publiquement bafoué un acte cultuel garanti par la Constitution,

celui qui, méchamment, aura profané un lieu ou un objet destiné à un culte ou à un acte cultuel garantis par la Constitution,

sera puni d'une peine pécuniaire.

PS: je remercie d'ailleurs Joëlle Fiss qui avait écrit un article à ce sujet dans Le Temps

https://www.letemps.ch/opinions/suisse-abroger-loi-antiblaspheme


Ce serait tellement facile aujourd'hui, avec le jihad judiciaire, de faire l'objet d'une plainte. A ma connaissance, ce n'est pas encore arrivé en Suisse pour l'instant. Combien de temps cela va-t-il durer?

Écrit par : G. Vuilliomenet | mardi, 06 novembre 2018

Là tous les suisses qui ont créé la Suisse se retournent dans leurs tombes! Alain Supiot sur France Culture (Les Cours du Collège de France) en ce moment!! prenez le temp de l'écouter, son avis est très opposé au vôtre mais lui n'a aucun intérêt financier dans cette affaire!

Écrit par : Dominique Degoumois | mardi, 06 novembre 2018

De l'art de dire tout et son contraire.
Si cette initiative est inutile puisque le Souverain peut théoriquement s'opposer à tout accord qui ne lui conviendrait pas, comment pourrait-elle être dangereuse ?
Ben justement parce qu'elle permettrait vraiment de dénoncer ces accords. Et d'empêcher les contorsions de notre exécutif et du parlement pour piétiner la volonté populaire.

Écrit par : Pierre Jenni | mardi, 06 novembre 2018

Dans cet excellent article (en trois parties assez courtes) de Stéphane Montabert (un français naturalisé suisse, mais plus patriote et fier de la Suisse que beaucoup de suisses) l'auteur nous explique les vrais enjeux de l’initiative sur les juges étrangers. Il nous dit tout ce que l’on ne nous dira jamais ni dans les journaux ni à la télévision qui tous nous rabâchent une opinion formatée conforme à la pensée unique.

Les enjeux sont beaucoup plus importants qu’on ne le pense. Il nous explique aussi pourquoi la droite affairiste est main dans la main avec la gauche immigrationniste pour s’y opposer et quels sont leurs intérêts respectifs:

partie 1

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2018/10/22/juges-etrangers-enjeux-partie-1.html

partie 2

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2018/10/23/juges-etrangers-enjeux-partie-2.html

partie 3

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2018/10/27/juges-etrangers-enjeux-partie-3.html

Écrit par : Jemma Gardner | mercredi, 07 novembre 2018

En effet, la Cour Européenne des droits de l'homme adopte la définition du blasphème de la charia! Voici donc ce qui nous attend si l'on a le malheur de refuser cette excellente intiative:

https://fr.gatestoneinstitute.org/13218/cour-europeenne-droits-homme-charia

VOTONS TOUS UN GRAND OUI!

Écrit par : Alexandre Valmont | mercredi, 07 novembre 2018

Voici une courte interview du célèbre économiste Charles Gave, qui nous explique très bien ce qui se passe en Europe.

"les gens qui sont bien partout" à savoir les mondialistes, les "hommes de Davos", les "Soros de ce monde" comme ils les appelle, font tout pour faire taire et écraser "les gens qui sont bien quelque part" qu'ils appellent avec mépris "populistes".

https://www.youtube.com/watch?v=vBQozvh41RM

Les mondialistes de gauche (PS) comme de droite (PLR, PDC) sont bien entendu opposés à cette intiative UDC, car tous deux veulent mettre fin aux états nations: les premiers pour assouvir leur désir d'internationlisme et avoir de nouveaux électeurs (immigration massive) et les autres pour faire le plus de profit possible (libre échange poussé à l'extrême). Ce qui mène à l'asservissement des peuples.

D'ailleurs ce n'est pas par hasard si P. Maudet (promotion 2013) et G. Barazzone (promotion 2015) sont tous deux des Young Global Leaders adoubés par Bilderberg, tout comme Macron (promotion 2016) (Global vient de Globalization = Mondialisation). Voici une des listes où vous les retrouverez:

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Young_Global_Leaders

pour plus d'explications regardez cette video très claire et très sérieuse en dépit de ce que l'on pourrait croire de prime abord:

https://www.youtube.com/watch?v=FyX4F7y2RFM

Il faut donc voter OUI si on veut sauver ce qui nous reste de liberté!

Écrit par : Arthur V. | mercredi, 07 novembre 2018

Le CF qui rêve de l'entrée de la Suisse dans l'UE n'applique souvent plus les décisions du peuple suisse pour nous rendre plus euro-compatibles, ce qui revient dèjà à nous forcer à accepter les décisions de l'UE par la force. Le dernier exemple en date est la loi contre l'immigration de masse qui n'a pas été appliquée mais détournée et tronquée, même Doris Leuthart l'a admis à l'émission Infrarouge. Un autre exemple est la loi sur les armes.

C'est justement pour mettre fin au détournement de la volonté populaire que l'initiative de l'UDC est nécessaire et il n'est pas difficile d'imaginer ce qui adviendra le jour où nous devrons nous plier au droit de l'UE. On déjà vu le chantage de l'UE qui menace de ne pas nous renouveler l'équivalence boursière. C'est normal, quand on se comporte comme nous, on se fait traiter comme un paillasson.

Et voici encore un petit exemple de la démocratie à la sauce UE comme vous semblez tant l'aimer. Ça s'appelle de la démocrature, M. Alder:

https://www.youtube.com/watch?v=ZSzvwhTiaYs

Tous les pays nous envient notre démocratie directe et nos référendum, mais dans le droit de l'UE un referendum est une exception qui confirme la règle ... car il n'y en a quasiment jamais. Si la video de Segolene Royale explique les idees dictatoriales de l'UE ne vous a pas convaincu, voici encore deux célèbres citations de Jean-Claude Juncker pour confirmer ce principe:

"les traités européens sont au-dessus de la Démocratie…"

et

"Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens."

M. Alder, il ne faudra pas venir pleurer sur votre blog quand le peuple suisse sera sous la botte du droit européen et que tout référendum sera rendu impossible, car tué dans l'oeuf.

Écrit par : Armando M. | mercredi, 07 novembre 2018

La Suisse n'est pas un business dont l'armée est le sécuritas.
C'est l'indépendance de la Suisse que vous êtes sensé défendre Monsieur l'officier pas sa cotation en bourse.

Écrit par : Maendly | mercredi, 07 novembre 2018

Vidéo à ne pas manquer sur le sujet:

https://www.youtube.com/watch?v=YaRAZSnjodI

Écrit par : Jean-blaise | mercredi, 07 novembre 2018

Merci à Jean-Blaise pour cette excellente vidéo où Oskar Frey singer résume très bien la situation

Ce n'est pas un hasard si Christian Lüscher est toujours main dans la main avec le PS à toutes les émissions Infrarouge dont celle consacrée cette initiative: les mondialistes se soutiennent entre eux.

Merci, vous m'avez convaincu de ne plus jamais voter pour le PLR ou plus correctement le PSLR.

Écrit par : Kenny C. | jeudi, 08 novembre 2018

@ Kenny C.

Christian Lüscher, c'est pas ce gars imbu de lui-même qui de la plus belle hauteur de son indignité a dit devant les téléspectateurs (IR du 24 octobre) que cette initiative avait été écrite sur le coin d'une table de bistrot par des poivrots.
Non seulement c'est indigne, mais c'est aussi méprisant, ça montre le niveau méprisable de l'individu. Il est vrai qu'à défaut d'argument, il reste l'attaque personnelle.

Écrit par : G. Vuilliomenet | jeudi, 08 novembre 2018

Le PLR c'est le parti des nantis, ceux qui tirent les ficelles pour leurs propres intérêts. Regardez juste en arrière la votation sur Schengen, et voyez clairement les résultats maintenant.

- les patrons PLR sont ceux qui licencient les cinquantenaires. Dans le bâtiment dont ils sont les puissants, ils licencient maintenant les hommes de 57-58 ans, juste pour ne pas payer la retraite anticipée qu'ils ont acceptée conventionnellement. Facile, ils remettent ainsi leurs employés à charge des caisses chômages et sociales donc ils ne sortent rien de leurs poches, mais basculent cela à la charge de la société.....civile!

Et surtout ayez peur pour la suite, car ils sont en train de nous concocter un puits sans fond pour les assurances maladie qui vont coûter bien plus qu'un bras aux -pauvres- de la société civile.(...suivez bien nantermod...)

le PLR n'a aucune considération pour notre pays, nos valeurs et notre démocratie, leur seul intérêt c'est leurs comptessss en banque et porte-feuillesssss perso!

Il faut voter OUI à l'autodétermination c'est notre seule chance de survivre indépendant et autonome. Nos pires ennemis sont chez nous (PLR-PBD-PS-PDC) et bradent déjà notre pays avec leur politique néo-libérale (viva l'UE c'est encore plus de fric à se faire) dévastatrice pour les moins argentés d'entre nous.

Écrit par : Corélande | jeudi, 08 novembre 2018

@ G. Vuillimenet:

Effectivement, c'est bien lui qui soutenait Sommaruga, car de toute évidence le PLR et le PS ont des atomes crochus quand il s'agit de soumettre le peuple au joug des mondialistes de Bruxelles, d'où la nouvelle dénomination de PLRS qu'il méritent.

De plus il a osé prétendre que personne de son côté de la table ne voulait que la Suisse entre dans l'UE quand cela fait partie du programme officiel du PS et du programme officieux du PLR.

Dans la même veine, on peut aussi ajouter que l'on comprend mieux pourquoi Maudet a fait une politique digne du PS avec son opération Papyrus de légalisation des sans-papiers avec l'accord de la même Sommaruga.

Je vous conseille aussi d'aller faire un tour sur le blog d'un "Plouc chez les Bobos" le franc-maçon de service (un de plus!) et de lui redresser les bretelles, car comme on pouvait s'y attendre il a trouvé le moyen de critiquer cette intiative de l'UDC (en note de bas de page) dans son billet sur les fascismes. Tant de mauvaise foi qu'on croit rêver, mais ces gens sont prêts å tous les mensonges et ne reculent devant aucune infamie pour faire triompher leur doxa.

Pour ce qui est du vrai fascisme, celui de l'UE, ça il n'en parle pas, bien entendu!

Écrit par : Kenny C. | jeudi, 08 novembre 2018

@ Corélande, Guy Vuillomenet, Maendly, Kenny C., Armando. M, Arthur V., Pierre Jenni, Degoumois, Descloux-Rouiller, Géo, Jemma, Alexandre Valmont et tous les autres:

Si vous le pouvez, diffusez la vidéo d'Oskar F. postée par Jean-Blaise car tout y est dit. Diffusez-la autant que possible, car vous ne la verrez jamais ni dans la Tribune, ni dans le Matin, ni à la RTS, qui cependant prétendent tous représenter une diversité d'opinions! La voici:

https://www.youtube.com/watch?v=YaRAZSnjodI

@ Corélande:

Bien dit! Vous avez tout juste. Et dire que de par le passé j'ai voté PLR. c'est bel et bien fini. Plus jamais!

Écrit par : Martial Bochard | jeudi, 08 novembre 2018

Martial Bochard @ Message reçu.

"Je vous conseille aussi d'aller faire un tour sur le blog d'un "Plouc chez les Bobos" le franc-maçon de service (un de plus!) et de lui redresser les bretelles"

Ah, parce que vous croyez qu'il va publier votre commentaire qui lui remonterait les bretelles ? Ne soyez pas si naïf, la guerre, c'est la guerre pour tout le monde, vous compris.

Écrit par : Géo | jeudi, 08 novembre 2018

Corélande bravo, vous savez exprimer dans un style très convainquant ce qu'une majorité taiseuse déprime de ne faire.

Comme pour l'ensemble de cette Suisse débordée de ses étrangers opportunistes, à GE, cette votation est la dernière marche du podium avant l'ultime soumissions aux diktats des financiers de l'UE:

Ce canton et ses presque 1 million d'usagers pas vraiment résidents, aux 40% d'électeurs inscris sur l'ensemble de sa population et ses 2% de suisses nés à Genève dont je fais partie, est face au mur: y a-t-il une patrie helvétique pour ces gens que GE et la Suisse nourris? Ces gens nous ont mis sur la corde raide.

Il y a cette initiative inévitable, car cette corde est au point de rupture.
On en est arrivés à une majorité de communiqués officiels, qui se parent de démocratie,

prête à faire basculer ce pays en manipulant une masse de +45% de migrants qui l'ont choisi par intérêts économiques, et se fichent du reste

hors de notre fédéralise, hors de nos frontières patriotiques.

Écrit par : Jandur | jeudi, 08 novembre 2018

Vous devriez aussi aller commenter chez Julien Nicolet qui semv¨ble avoir une notion assez gauchiste de la confrontation.

http://juliennicolet.blog.tdg.ch/archive/2018/11/05/1990-des-juges-etrangers-accordent-le-droit-de-vote-aux-femm-295334.html

Écrit par : Vuilliomenet | jeudi, 08 novembre 2018

Julien Nicolet n'a évidemment pas publié mon commentaire. Parfaitement poli mais opposé à ses opinions...

Écrit par : Géo | jeudi, 08 novembre 2018

M. Vuillomenet, votre présence assidue sur blog.tdg.ch n'est plus à démontrer.

De l'intérêt de commenter. L'opinion représentée par M. Julien Nicolet est pour faire simple, limitée à son intérêt local. Je n'ai aucune envie de l'informer sur ses manques quant à l'historique de notre pays pour ne parler que de ça, par trop criards.

L'importance de cette votation mérite un intérêt sérieux, et mieux que ça;
témoigné par des personnes telles que vous, de par votre présence citoyenne constante sur ces blogs genevois, ou si crédit lui est prêté, par M. Alder, jeune avocat engagé politique (PLR), aux fraîches expériences.
Merci à vous.

Écrit par : Jandur | jeudi, 08 novembre 2018

Aucun pays européen n'est aujourd'hui souverain! Tous dépendent de Bruxelles!

Écrit par : Dominique Degoumois | jeudi, 08 novembre 2018

Dominique Degoumois,

Notre Constitution Fédérale n'est pas dépendante de l'Union Européenne.

Nos constitutions cantonales dépendent de notre Constitution Fédérale.
C'est notre fédéralisme.

A ce jour, nous n'avons pas signé pour être dépendant de l'Union Européenne.

Que les USA via tous contrats en $ imposent leur droit suprême sur tous états,
EST UN COMBAT.

A ce jour, la Confédération négocie en bilatérales.
Normal, pour un pays souverain.

A ce jour, le droit privé US n'a pas encore réussi à s'imposer AU MONDE ENTIER.
Mais est en guerre pour y arriver, face à la Chine / cf sa politique "route de la soie".

A ce jour et avant cette votation, les citoyens avec droits en Suisse ont ENCORE UN DROIT NATIONAL

Après votation si celle-ci est rejetée, LES CITOYENS SUISSES n'auront PLUS AUCUN DROIT à revendiquer quoique ce soit.

Écrit par : Jandur | jeudi, 08 novembre 2018

Encore faut-il préciser, aux indécis:

Certes. Nombre de citoyens suisses se gargarisent d'appartenir à une démocratie semi-directe, jusqu'à ce que la réalité ne soit plus rattrapable.

Croire que la Suisse et notre système confédéral nous garantit une liberté éternelle, est utopique: le combat des Marchrin (Schwyz-Uri-Unterwald, il y a +800 ans) est remis en question.

Ici, ce sont les fondements de ce Pacte fondateur de la Confédération Helvétique, c'est notre approche démocratique, consolidée entre cantons, qui sont désavoués.

Si l'initiative donnant tous droits à juges étrangers est acceptée, toute autre initiative cantonale ou fédérale sera rejetée, désavouée et annulée POUR NON CONFORMITE AU DROIT SUPREME - que ce droit suprême soit US ou autre.

La démocratie est un outil, le résultat d'un apprentissage: est-elle à jeter en pâture à une majorité d'aveugles?

Libre aux citoyens de déconsidérer ce qui constitue la base de notre confédéralisme.

Écrit par : Jandur | jeudi, 08 novembre 2018

C'est faux cher jandur@ nous sommes dépendant de Bruxelles comme tous les autres, notre pays n'est pas souverain! Allez voir la situation sur les chantiers et dans les transports/livraisons! Sur les aires d'autoroutes, allez compter les camions et les camionnettes suisses et des pays de l'Est surtout le dimanche!!!!! Combien de suisses sont aujourd'hui au chômage à cause du dumping salariale! Nous allons assister à des effondrement fiscales dans la majorité de nos cantons ces prochaines années!

Écrit par : Dominique Degoumois | jeudi, 08 novembre 2018

@ Dominique Degoumois: peut-être bien, mais même ainsi ce n'est pas une raison pour se rendre encore plus dépendant de Bruxelles. Il faut donc absolument voter OUI à cette inititive.

Écrit par : Arthur V. | jeudi, 08 novembre 2018

@ Dominique Degoumois: peut-être bien, mais même ainsi ce n'est pas une raison pour se rendre encore plus dépendant de Bruxelles. Il faut donc absolument voter OUI à cette inititive.

Écrit par : Arthur V. | jeudi, 08 novembre 2018

@Dominique Degoumois, votre pessimisme exprime vos craintes, qu'une majorité peut concrétiser pour le bien de soi ou pour le pire de notre avenir, vu que

La démocratie est un outil, est le résultat d'un apprentissage.

Écrit par : Jandur | jeudi, 08 novembre 2018

J’etais Partante pour le OUI mais là ce sera NON car marre de cette xénophobie de parents immigrés divergente/Jandur qui change de pseudo comme on change de chemise, qui nous traite tous d’immigrés à la solde des services sociaux et j’en passe! Cette personne est une tache dans cette blogosphère et même pour la Suisse!

Écrit par : Patoucha | jeudi, 08 novembre 2018

Lire: marre de cette xénophobe! Incorrigible iPad:)

Écrit par : Patoucha | jeudi, 08 novembre 2018

Je suis très contente de voir que tous les commentaires font l'unanimité pour le OUI.

Les gens ne se laissent plus enfumés par la propagande mondi aliste et pourtant on en est innondé:

pas un seul article de presse, pas une seule émission qui ne critiquent pas cette initiative en cherchant à nous faire peur. Où est passé la diversité de la presse et des médias? C'est digne de 1984 d'Orwell. Cela veut tout dire. Le système est aux abois et veut maintenir ses privilèges à tout prix quitte à vendre le pays à Bru xelles.

Pourquoi croyez-vous que la Société Suisse d'Utilité Publique essaye de nous faire changer les paroles de notre hymne national de force sans consultation populaire? Eh bien pour les mêmes raisons: nous rendre UE-compatible, c'est-à dire sans racines, sans frontières, sans histoire. Bref de braves petits consommateurs soumis à la doxa mon dialiste. Vous ne me croyez pas? Alors vérifiez qui en est le président (à ne pas confondre avec le directeur qui lui est subordonné). Le président de cette société c'est Jean-Daniel Gerber, et savez-vous ce qu'il faisait avant? Eh bien ce monsieur était directeur exécutif de la Banque mondiale et directeur de l’Office fédéral des migrations. Vous comprenez donc de qui il défend les intérêts: la haute finance, comme le PLR. Tout est là:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Daniel_Gerber

Que les vrais démocrates tiennent bon en votant OUI pour notre patrie (mot tabou est interdit par le sysytème) et nos enfants.

Écrit par : Marie B. | vendredi, 09 novembre 2018

@ Corélande

Vous suivez Jandur? Lisez ces lignes et vous comprendrez qu'il s'agit de Divergente!

"Comme pour l'ensemble de cette Suisse débordée de ses étrangers opportunistes, à GE, cette votation est la dernière marche du podium avant l'ultime soumissions aux diktats des financiers de l'UE:
Ce canton et ses presque 1 million d'usagers pas vraiment résidents, aux 40% d'électeurs inscris sur l'ensemble de sa population et ses 2% de suisses nés à Genève dont je fais partie, est face au mur: y a-t-il une patrie helvétique pour ces gens que GE et la Suisse nourris? Ces gens nous ont mis sur la corde raide."
Écrit par : Jandur | jeudi, 08 novembre 2018 Son 1er Commentaire ci-dessus

"Tha! vous diraient des aussies (vu l'étrangeté des origines des commentateurs dominateurs en ces blogs)
Écrit par : divergente | 01/06/2018

Distribution de ses invectives
" Savoir que Quand cette rentière du DIP sous pseudo Calendula affirme "Je suis donc en faveur de toute démarche de la part du DIP qui chercherait à clarifier des situations floues",on est en face du soutien de l'intégration de l'islamisme obligé, payé par contribuables, activé à l'encontre du principe de laïcité de notre constitution.
Dois-je ajouter qu'une jumelle finlandaise similaire à l'égo malade de cette pseudo fut à l'origine du suicide d'une collaboratrice, en banque privée de la place?
Écrit par : divergente | 03/09/2017 -

"- mais chutt! l'émigrée sous pseudo Patoucha est adepte de P5M et ne tolère aucun contradicteur, tout comme elle l'était de Fillon, de Sarko, ou comme elle le dit, des hommes "à poigne", bref, ne tolère pas ceux qui ne soutiennent pas "ses hommes forts"):
Pouvons-nous encore sauver l'avenir de notre République cantonale en tant que partition de notre Confédération Helvétique? Domaine où jamais ne discute la pseudo Patoucha - faute d'appartenance intrinsèque car comme elle s'en est vantée, avoir 19/20 en récitation dénote un talent de mémorisation, mais aussi une scolarisation française.
Écrit par : divergente | 01 juin 2018

"– n’en déplaise à cette internaute de Genève qui visiblement n’était pas concernée par le statut des suisses d’avant la libre-circulation.."

Mais arrêtez divergente, de traiter d'étrangers les naturalisés en Suisse depuis plus de 50 ans et de les traiter de: "coûter à la collectivité" de n'avoir pas payés d'impôts", que vous mettez dans le même bain que les migrants actuels, et ce à chaque commentaire!
Vous n'êtes pas la seule à avoir payé les impôts -...!
Écrit par : Patoucha | 10/09/2017

@ "la vérité si je mens" hashtag "patoucha": vos commentaires ne visant que votre égo ou votre bulletin de bronzage ou votre agenda de passage sous la douche, histoire de nourrir votre succès en succédané d'Agrippine face au séducteur Mario Jelmini,
imaginez-vous qu'on ne voit qu'une vieille sous pseudo qui s'est octroyée l'origine de mes propres analyses pro quant à l'état clinique de MB,

imaginez, un instant seulement, que l'on se fiche de vos commentaires de guerre anti-juifs basés sur copier-coller adjacents à tous sujets.

Dommage que vous n'ayez eu l'esprit de relayer, toute occupée dans votre joute perso que vous êtes, cet incroyable combat d'Israel Kristal, rescapé de camps, qui décida de passer sa Bar Mitzvah avec sa famille, à ses 100 ans. Car en...
Écrit par : divergente | 03 septembre 2017

"quand ce connard s'incruste ici comme sur tous blogs.tdg..,qui n'apportent jamais rien à tous sujets, à l'instar de la bien pensance selon Patoucha & ses suivants, incapable de reprendre cette info : le plus vieil homme du monde, rescapé des camps, décédé peu après avoir fêté sa bar-mitzva à ses cent ans..."
Écrit par : | 03 septembre 2017 -

"Michèle Roullet, PLR. Vous dites au pseudo Patoucha "Dommage, ça m’aurait fait plaisir de recevoir une carte de votre part".
Nous aimerions savoir ce que vous attendez d'un tel soutien:

vu que le pseudo Patoucha que vous soutenez ici,
n'a jamais dit être électeur suisse (et pour cause),
n'a jamais défendu ni apporté aucune contribution à nos enjeux,
et n'a jamais soutenu ni contribué à aucun débat ou projet suisse."
Écrit par : divergente | 01/06/2018

"décidément rien ne change avec cette Patoucha, opportuniste migrante en nos contrées: va falloir faire comprendre qu'on n'en a rien à foutre de tels migrants, et mieux, qu'ils se tirent chez eux."
Écrit par : divergente | 01 mai 2018

"le pseudo "Apprécions les belles choses" ..."me conduit à cette réponse: au lieu de savoir apprécier les belles choses, on est en train de constater que "Vous merdez à fond la caisse, et ce, au prix devant être payé par les contribuables".
"êtes-vous un suisse d'origine, ou n'êtes-vous qu'un naturalisé opportuniste?"
Écrit par : divergente | 29 août 2017

Même la merveilleuse Colette ne trouve pas de répit avec la racistoxénophobe divergenteLa ilusión de besar de l'espagnole Colette"...Vous vous rendez compte! Une espagnole...? et Patoucha? Une immigrée de Tunisie!? Et elle!? Sa famille? Pas immigrée!? Qui est-elle!?

Je me répète: N'étant pas de la même espèce que cette vipère, je vote NON! Et suis certaine que ce NON l'emportera!

Écrit par : Patoucha | vendredi, 09 novembre 2018

Au fait, quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi accepter cette initiative, ce serait mettre en danger une quantité non négligeable de traités qu'aurait signé la Suisse? J'espère quand même que ces traités ont été signés dans le plus parfait respect de notre Constitution :-) .

Écrit par : Vuilliomenet | vendredi, 09 novembre 2018

A Patoucha. Je fais les choses en fonction de MES convictions et MES priorités. Pour moi l'autonomie, la démocratie, la sécurité, les valeurs et notre souveraineté sont indétrônables. Donc je vote et fait voter OUI. Rien n'est plus important que notre communauté (la je pense surtout à ceux qui nous ont donné tout ce que nous avons aujourd'hui). Impossible pour moi de brader ces valeurs. Ca c'est de la conviction et mes valeurs.

Puis d'un point de vue pragmatique, je regarde autour de moi, quels sont les pays qui vont bien....en Europe d'abord, pas beaucoup...hein! En plus voyez comme ils sont englués dans cette toile d'araignée qu'est l'UE.(parce qu'ils ont signés pour y être) Comment l'Italie, la Grande Bretagne, la Pologne, la Hongrie, la Tchéquie doivent se battre, prendre des risques de se faire pénaliser, voire condamner par des instances non élues, alors qu'ils ne font que mettre en place ce pourquoi leurs peuples les ont élus. (L'Italie pour la plus récente et la plus proche et Trump aux states pour le plus éloigné.)

Maintenant comme on voit que de plus en plus ces traités globaux et mondialisés sont remis en question, on se retrouve avec des pactes onusiens à signer afin de nous lier encore plus. Je sais comme vous, comment une signature nous engage, alors non ça suffit. Ce mondialisme soutenu avec ferveur par le PLR chez nous, je n'en veux pas pour mon pays, pour le futur de mes enfants et petits enfants. Pour ces raisons principalement je vote OUI à l'autodétermination.

Pour moi votre vote réactif et non considéré est dangereux et stupide, car il ne correspond qu'à de l'urticaire personnelle et aucunement au bien et à la sécurité de notre communauté suisse, ce qui doit prévaloir en tous temps dans cette démarche collective de Votants.

Écrit par : Corélande | vendredi, 09 novembre 2018

@Patoucha:

Que vous n'aimiez pas les commentaires d'une personne en particulier peut parfaitement se comprendre, mais ça n'a rien affaire avec l'importance capitale du sujet de cette initiative. Si vous votez non vous vous tirez une balle dans le pied, à moins que vous ne fassiez partie de l'élite politico-financière. Si on vote non, cette élite s'en mettra plein les poches sur notre dos grâce à nous et nous n'aurons plus rien à dire, car la democratie directe aura rendu l'ame.

C'est comme si vous me disiez que vous êtes malade et avez besoin d'antibiotiques, mais que comme votre pire ennemi se soigne aussi avec des antibiotiques vous préférez ne pas en prendre! Dans ce cas les antibiotiques c'est voter oui. Mais le choix vous appartient.

Bien à vous

Écrit par : Arthur V. | vendredi, 09 novembre 2018

Bravo à Corélande et Arthur pour leur réponse à Patoucha. Je rajouterais pour ma part encore une autre raison pour elle de sérieusement se méfier de ce qu'elle avance. Il me semble voir dans les médias actuels une assimilation de l'antisémitisme avec l'islamophobie. Cela ressortait nettement hier soir dans une intervention de je ne sais quel JT. Les Juifs sont mal en France, c'est la faute aux vieux SS façon Le Pen. Tu parles d'une escroquerie...
Aujourd'hui en France comme partout en Europe, les musulmans sont de plus en plus détestés. Les Européens ne les supportent plus. Si un parti d'extrême-droite (cela n'existe pas en Europe de nos jours) faisait une nouvelle nuit de Cristal (nous sommes le 9 novembre) et détruisait tous les commerces halal, brûlait les mosquées, s'attaquait personnellement aux personnes (plus 90 personnes tuées en 1938), j'ai l'impression qu'il n'y aurait pas plus de protestations qu'à cette époque. Sauf qu'aujourd'hui ce ne sont pas les Juifs en cause, mais les ennemis des Juifs.
Vouloir s'associer aux musulmans pour lutter contre l'antisémitisme et donc tomber dans le piège des européistes, des ennemis de l'AfD, du RN etc, etc... serait une erreur funeste pour la communauté israélite en Europe.
Si vous n'avez pas encore repéré cette propagande, vous la verrez bientôt sans aucun doute. Et la communauté juive commence à en être complice, en s'acharnant sur Pétain, "grand soldat en 1918"...

Écrit par : Géo | vendredi, 09 novembre 2018

Corélande

Merci pour votre commentaire éclairé.

Écrit par : Myriam Belakovsky | vendredi, 09 novembre 2018

@Vuilliomenet
"En effet, la Cour Européenne des droits de l'homme adopte la définition du blasphème de la charia!"
Exprimé ainsi c'est un motif suffisant pour voter OUI.
Pouvez-vous en dire plus sur cette définition et sur les peines que ce crime ou délit entraîneraient dans les pays européens?
Plus particulièrement, est-ce que le fait de ce dire athée est un blasphème?

Écrit par : Mère-Grand | vendredi, 09 novembre 2018

"Ce mondialisme soutenu avec ferveur par le PLR chez nous, je n'en veux pas pour mon pays, pour le futur de mes enfants et petits enfants."
Ce mondialisme est promu par les Rotschild et leur clique dont le but est de s'emparer des banques centrales. D'où la destruction de la Libye et son projet de monnaie africaine gagée sur l'or. D'où la destruction de l'Irak qui voulait vendre son pétrole en Euros. Etc.

Écrit par : Daniel | vendredi, 09 novembre 2018

@ Mère-Grand
"Pouvez-vous en dire plus sur cette définition et sur les peines que ce crime ou délit entraîneraient dans les pays européens?"
La cedh avait à se prononcer sur le recours d'une femme condamnée en Autriche pour avoir déclaré lors d'une conférence que Mahomet était un pédophile, car il avait épousé une enfant de 6 ans (Aïsha) et avait entretenu des relations sexuelles lorqu'elle a eu 9 ans. Le recours arguait de son droit à la liberté d'expression. La cedh l'a déboutée sous le prétexte que ses propos mettaient en danger la paix religieuse. Elle a donc confirmé le jugement du tribunal autrichien. Maintenant les soumis qui se verraient déboutés de leur plaintes pour "islamophobie" par des tribunaux nationaux pourraient se tourner vers la cedh sur la base de cette jurisprudence et ces tribunaux nationaux condamnés... à condamner les "blasphémateurs".

"Plus particulièrement, est-ce que le fait de [s]e dire athée est un blasphème?"
Certainement pas, à moins qu'un soumis se mette à proclamer que ce fait seul suffise à mettre en cause la "paix religieuse" (ce qui ne saurait tarder...). Bref, selon la cedh, la "paix religieuse" prime la liberté d'expression. Surtout que les faits qui on valu condamnation sont de notoriété publique. A se demander quelle mouche à piquer les juges autrichiens. Sûr que cela va faire monter le vote des "populistes".

Écrit par : Daniel | vendredi, 09 novembre 2018

Moi, je voterai un Oui ferme le 25 novembre! Et je comprends bien ceux qui diront aussi OUI..sans insulter ceux du Non...On verra bien qui aura tort et qui aura raison à condition que les résultats pour un oui ou un non seraient appliqués à la lettre et non pas mis comme la poussière sous le tapis...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | vendredi, 09 novembre 2018

Je suis pour la souveraineté de la Suisse et pour la fin de Bruxelles, donc je voterais OUI! Sur youtube toutes les vidéos "d'Etienne Chouard", que la gauche ne peut pas accuser de fascisme ou de populisme! Enfin avec eux tout est possible surtout le pire tout le temps!

Écrit par : Dominique Degoumois | vendredi, 09 novembre 2018

Cher Daniel@ le coran comme les 2 autres "livres saints" sont composés de légendes et de mythes! Le coran est copié en partie sur le talmud et la bible. Nous n'avons aucune preuve que mahomet ai existé, pas plus qu'Allah et qu'Aicha qui dans le coran a effectivement 9 ans! Pour le reste si cette condamnation a vraiment été prononcée, ce sont nos droits humains d'européens qui sont en danger! Aujourd'hui encore dans beaucoup de pays musulmans les petite filles de 9 ans sont mariées avec des hommes de plus de 40 ans! Et là ce n'est pas une légende! Si la cour européenne des droits de l'homme accorde du crédit à certains textes du coran, nous nous pouvons leur demander de se prononcer sur toutes les sourates qui appellent aux massacres des non musulmans!!!! Je ne doute pas que les pays du golf financent en cachette cette cour et d'autres administrations européennes!

Écrit par : Dominique Degoumois | vendredi, 09 novembre 2018

"Nous n'avons aucune preuve que mahomet ai existé, pas plus qu'Allah et qu'Aicha qui dans le coran a effectivement 9 ans"
"Quand un vieillard africain meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" disent les fanatiques tiers-mondistes. Quand une tradition orale se perpétue durant des siècles sur les autres continents, c'est juste une foutaise aux yeux des mêmes.
Pendant des siècles, les Valaisans, dont certains s'appellent Maury, Sarrasin, Salamin, ont rapporté les méfaits des Arabes sur le trajet qui mène à l'Italie.
Ils ont mis le feu deux fois à l'Abbaye de Saint-Maurice mais comme il n'y a pas de preuve tangible, les néo-historiens tendance extrême-gauche qui peuplent nos universités prétendent que cela n'a pas eu lieu, ou que les incendiaires étaient des ...inconnus.
Les probabilités que Mahomet ou Jésus ont existé sont pour le moins élevées, pour le dire gentiment et n'en déplaise à certains fanatiques d'un autre bord...

Écrit par : Géo | samedi, 10 novembre 2018

La CEDH reconnait le blasphème comme délit ?

https://www.rts.ch/play/radio/six-heures-neuf-heures-le-samedi/audio/signature-de-jean-marc-beguin-asia-abidi-pour-ouvrir-les-yeux?id=9949420

Écrit par : signature | samedi, 10 novembre 2018

Pour ceux qui n'ont pas peur de faire un coup de sang, il vaut la peine d'aller chercher l'émission "Prise de terre" de Lucie Solari le samedi de 10h à 11h sur la Première. Celle d'aujourd'hui vient de se terminer et c'est un festival. L'animatrice, un peu le prototype de l'ayatollah verte en jupon, accueille une jeune de Zurich, Océane Dayer, "qui représente la société civile", en tant que professionnelle du WWF. Ah bon ? J'aimerais bien, moi, être aussi présenté comme représentant de la société civile plutôt que d'écrire des commentaires censurés un peu trop souvent dans les blogs...Passons.
Propos de Océane Dayer, invitée aux "Assises vaudoises du climat" par Jacqueline de Quattro, une des conseillères d'état vaudoise depuis trop, beaucoup trop longtemps : la Suisse a signé la COP 21, donc elle a 12 ans pour tout changer de fond en comble, sinon le vilain réchauffement va tous nous manger. Il faut donc porter obligatoirement tous nos efforts sur l'isolement thermique de l'immobilier. Rappelons qu'il s'agit du canton de VD, un million d'habitants, donc 0.00013 ème de la population mondiale (7.5 milliards)...

Cette dame travaillerait pour saboter l'opposition à l'initiative UDC qu'elle ne ferait pas mieux. Parce que tout le monde peut s'imaginer ce que cela va signifier en matière de loyers pour les locataires ou d'investissements pour les propriétaires...
Voilà ce que signifie concrètement se faire imposer le droit étranger. En plus, faites-moi confiance, les autres pays européens vont se moquer de ces directives comme d'une guigne, comme d'habitude. Vous pensez que les lois européennes permettent l'esclavagisme dans les serres des maraîchers d'Andalousie ?

Écrit par : Géo | samedi, 10 novembre 2018

https://www.rts.ch/play/radio/emission/prise-de-terre?id=1423882&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

A partir de la 45ème minute.
Ne manquez l'énorme connerie que balance De Quattro vers la minute 53-54 : "nos ancêtres ont canalisé les cours d'eau, donc l'eau s'écoule mal et se réchauffe"
Il est temps de prendre votre retraite, Mme De Quattro. Vous yoyotez...

Écrit par : Géo | samedi, 10 novembre 2018

Cher géo@ de toute façon si cette initiative passe le gouvernement de la respectera pas! Nous sommes en dictature ne l'oubliez pas! Vous savez le pas de l'oie c'est gauche/droite/gauche/droite/ gauche/droite/etc etc etc! Avec le pas de l'oie y'a pas d'lois!!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | samedi, 10 novembre 2018

"si cette initiative passe le gouvernement de la respectera pas!"
Aha. Vous pensez donc qu'il faut passer à la lutte armée ?

Écrit par : Géo | samedi, 10 novembre 2018

@ géo. C'est pour ça que le CF veut nous désarmer ...

Écrit par : norbert maendly | samedi, 10 novembre 2018

@Arthur V

Trop tard pour vous répondre. Vous en saurez plus demain sur mon changement de fusil d’épaule quand je vous aurai donné des liens à visiter. Vous semblez être nouveau avec Dominique Degoumois......

Bonne nuit :)

Écrit par : Patoucha | lundi, 12 novembre 2018

La dernière déclaration de Couchepin dans LE MATIN DIMANCHE concernant l'initiative sur l'autodétermination:

«Je ne veux pas d’une dictature de la majorité qui décide de faire ce qu’elle veut»

Il est donc anti-démocrate et clairement pour une dictature de la minorité!
Tout est dit. Ce n'est pas pour rien que cet individu fait partie du groupe Bild erberg.

Couchepin avait déjà fait exactement le même genre de déclaration lors de l'émission INFRAROUGE consacrée au Brexit, à savoir que la majorité ne pouvait pas avoir le droit de décider de l'avenir d'un pays!

Sachez que Manon Schick, durant l'émission INFRAROUGE consacrée à lintiative de l'UDC dont nous discutons ici, a dit que le démocratie ce n'est PAS SEULEMENT la volonté du peuple, ou quelque choses de très similaire. Si vous écoutez à nouveau l'émission vous verrez.

Et Calmy-Rey n'est pas mieux, mais j'en parlerai une autre fois. Sachez déjà qu'elle fait partie, avec G. Soros, du conseil d'adminitration de l'ONG suivante:

https://fr.wikipedia.org/wiki/International_Crisis_Group

dont le président a écrit deux livres dont un intitulé:

Jean-Marie Guéhenno, « La fin de la démocratie » (Paris, Flammarion, 1993 - repris dans la collection de poche Champs, en 1999, (ISBN 2-08-081322-6))

où il dit, dans les premières pages, que la démocratie c'est du passé, car on entre dans l'ère de l'Empire. Vérifiez et vous verrez:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Gu%C3%A9henno

Que Calmy-Rey fasse partie de ce groupe veut tout dire.

Et dire que ces gens comme Couchepin, Manon Schick et Calmy-Rey se présentent comme des démocrates! Malheureusement la très grande majorité des gens ne se rendent même pas compte de la gravité de tels propos et iront voter sans le savoir.

Tous ces individus pensent comme Ségolène Royal dont voici la définition de la démocratie dans cette vidéo. C'est digne de Couchepin, Schick, Calmy-Rey et tous les autres du même camp mond ialiste:

https://www.upr.fr/actualite/europe/segolene-royal-la-dictature-sans-vergogne/

Écrit par : Arthur V. | mardi, 13 novembre 2018

Écrire un commentaire